En moyenne, les personnes qui cessent de fumer prennent entre quatre et cinq kilos en l’espace de douze mois. 16 pour cent perdent du poids après avoir arrêté, 13 pour cent prennent au contraire plus de dix kilos. La prise de poids est particulièrement forte les trois premiers mois.

 

Par ailleurs, les avantages du sevrage tabagique sont nettement supérieurs aux inconvénients d’une prise de poids..

Différentes raisons expliquent la prise de poids, qui a aussi des côtés positifs:

  • Déjà peu de temps après l’arrêt du tabac, l’odorat et le goût s’affinent. Les plats sont plus alléchants et le plaisir de déguster des mets raffinés accroît l’appétit.
  • Le tabagisme augmente notamment les besoins en énergie, l’organisme consomme davantage d’énergie. Lorsque vous arrêtez, les besoins en énergie de votre organisme diminuent. Le métabolisme se rééquilibre et l’organisme a besoin de moins d’énergie. Si vous mangez autant qu’avant, vous prenez quelques kilos. Ce sont surtout les matières grasses, le sucre et l’alcool qui font grossir.
  • La nourriture peut devenir un substitut du tabac. Au lieu de fumer, on s’empifre.

Deux précautions valent mieux qu’une. Nous vous conseillons donc de contrôler votre poids de deux façons. Mangez ce qui vous plaît sans fournir d’énergie superflue à votre organisme. Pratiquez simultanément davantage d’activité physique pour que votre corps consomme plus d’énergie.

Nourriture

Consommez des aliments sains. Profitez d’avoir retrouvé le goût et partez à la découverte de spécialités culinaires. Qu’est-ce que vous trouvez particulièrement bon? Variez la nourriture: fruits et légumes frais, salades, poisson, volaille. Gardez un œil vigilant sur les matières grasses. Celles-ci sont surtout contenues dans les viandes grasses, la charcuterie, les fromages de plus de 45 pour cent de matières grasses, les sauces, la mayonnaise, les pâtisseries et les gâteaux.

Prenez le temps. Appréciez votre repas même si vous avez l’impression de mourir de faim. Observez-vous: à quel moment vous sentez-vous rassasié/e? Est-ce que vous arrêtez alors ou non de manger? Il est aussi important de bien mâcher. La salive et la nourriture coupée en petits morceaux facilitent la digestion. Buvez en outre beaucoup d’eau: au moins 1,5 litre par jour. Evitez si possible de grignoter entre les repas.

Exercice physique

Après avoir arrêté de fumer, vous vous sentez en meilleure forme. Appréciez cette nouvelle vitalité et profitez de bouger: empruntez les escaliers plutôt que l’ascenseur, allez faire vos courses à vélo, descendez du bus ou du tram un ou deux arrêts avant et parcourez le reste du trajet à pied. Commencez par de petits objectifs, puis augmentez progressivement jusqu’à ce que vous soyez capable d’effectuer 30 minutes d’effort cinq fois par semaine.

De plus, les personnes qui entament un programme d’activité physique avant de cesser de fumer ont plus de chances d’abandonner définitivement leurs habitudes tabagiques:

  • Grâce au sport, les symptômes de sevrage tels que la mauvaise humeur ou l’irritation, la migraine, la fatigue ou les insomnies se font plus rares ou ne se manifestent pas du tout.
  • Le sport détend et rend la cigarette inutile comme moyen anti-stress.

On choisira de préférence les disciplines d’endurance: la marche rapide, la course, le vélo, la natation, ou l’entraînement sur des engins. Les personnes qui gardent assez de souffle pour converser avec d’autres par phrases entières ont le bon rythme.

Un principe à respecter: ne vous contraignez pas à faire des activités que vous n’appréciez pas. Ne laissez pas quelques kilos de trop gâcher votre plaisir de vivre sans tabac! Si vous réussissez maintenant à renoncer au tabagisme, vous perdrez sans doute aussi vos kilos superflus plus tard.

rauchstopplinie