Interdire les cigarettes aromatisées

Conjointement avec plusieurs de ses collègues du Conseil issus de tous les groupes parlementaires, le conseiller national Benjamin Roduit (PDC/VS) a présenté une motion visant à interdire les arômes de tabac et les additifs dans le tabac. Les arômes présents dans les produits du tabac et de la nicotine sont attirants pour les adolescents et les amènent à sous-estimer les risques pour la santé.

Les fabricants de produits à base de tabac et de nicotine ajoutent intentionnellement des substances dans ces derniers. Elles rendent la fumée du tabac plus tolérable (en supprimant la toux) et augmentent l’effet de dépendance. Aujourd’hui, plusieurs centaines d’additifs qui influencent l’arôme, la couleur, le temps de combustion, la réaction du corps, etc. peuvent être ajoutés au produit

C’est pourquoi les arômes (y compris le menthol) pour les produits du tabac à fumer sont totalement interdits dans l’Union européenne et au Royaume-Uni depuis le 20 mai 2020. Les additifs pour les produits du tabac à fumer ou les cigarettes électroniques qui facilitent l’inhalation ou l’absorption de nicotine ne peuvent déjà plus être commercialisés dans l’UE depuis 2016. En Suisse, en revanche, les arômes et les additifs sont toujours autorisés.

La «Tobacco Control Scale» européenne montre que la Suisse a perdu le contact avec une prévention moderne du tabagisme et de la nicotine. Elle se situe maintenant à l’avant-dernière place (35 sur 36). L’Association suisse pour la prévention du tabagisme demande donc au Parlement de soutenir une interdiction des arômes de tabac et des additifs afin de protéger les enfants et les adolescents.

Motion 20.3634 Cigarettes aromatisées : protégeons la jeunesse

Si vous avez des questions, veuillez vous adresser à

Luciano Ruggia

directeur

031 599 10 20

rauchstopplinie

rauchstopplinie