Cigarettes au chanvre: un produit à la mode, mais pas sans risque

En Suisse, on peut désormais trouver des cigarettes au chanvre dans le commerce de détail. Celles-ci sont aussi nocives que les cigarettes traditionnelles. Or, l’effet de mode de ce nouveau produit peut inciter les jeunes à se mettre à fumer.

Une nocivité identique

Un paquet de cigarettes au chanvre contient 4 grammes de cette plante. La vente est légale, la teneur en THC du chanvre utilisé étant inférieure à 1 pour cent. Ce chanvre contient par contre une concentration élevée de CBD, une substance qui, contrairement au THC, n’a pas d’effet euphorisant. On lui attribue en revanche des propriétés calmantes. C’est d’ailleurs cette substance et ses effets que le fabricant vante dans ses publicités.

Les cigarettes au chanvre sont en outre présentées comme des produits à fumer alternatifs et naturels. Pourtant, elles sont constituées en grande partie de tabac traditionnel. A l’exception de la faible quantité de chanvre qui y est ajoutée, rien ne les distingue des cigarettes normales. Par conséquent, l’Association suisse pour la prévention du tabagisme rend attentifs les consommatrices et consommateurs au fait que les cigarettes au chanvre nuisent autant à leur santé que les cigarettes classiques. Elles ne sont en aucune façon une alternative moins néfaste que la cigarette et sont aussi addictives que les autres produits du tabac.

Une incitation dangereuse

Le chanvre CBD s’impose de plus en plus comme un produit à la mode. Dans un premier temps, les points de vente de chanvre spécialisés se sont multipliés dans de nombreuses villes; depuis que ces produits sont facilement accessibles aux caisses des supermarchés et dans les kiosques, les obstacles à la consommation ont encore diminué. Les produits de ce type risquent surtout d’attirer les jeunes, le chanvre ayant toujours l’attrait de l’interdit. Par ailleurs, les jeunes sont particulièrement réceptifs à la publicité et sous-estiment la rapidité avec laquelle apparaît une dépendance au tabac. L’Association suisse pour la prévention du tabagisme va continuer à suivre de près l’évolution des cigarettes au chanvre.

Pour rappel, une cigarette contient plus de 7000 substances chimiques, parmi lesquelles des centaines sont toxiques et 70 au moins sont cancérigènes. En moyenne, les fumeuses et fumeurs ont une durée de vie réduite de 10 ans par rapport aux personnes qui n’ont jamais fumé de leur vie. En Suisse, plus de 9 500 personnes décèdent chaque année des conséquences directes de la consommation de tabac.

 

Renseignements:

Verena El Fehri

Directrice, Association suisse pour la prévention du tabagisme

Haslerstrasse 30, 3008 Berne

031 599 10 20

rauchstopplinie

rauchstopplinie